SĂ©lectionner une page

Vins et spiritueux de luxe

vigne

Le millésime

Un millésime est un nombre composé de quatre chiffres qui correspond à l’année de la vendange des raisins.

Fabriqués avec soin, les vins et les spiritueux sont de véritables moteurs de croissance pour les grandes marques de luxe françaises. Au cours de ces dernières décennies, ils sont progressivement devenus des produits de luxe.
Les terroirs viticoles français profitent d’un climat exceptionnel et d’une diversité qui permettent à chaque région d’avoir ses spécificités viticoles. Chaque vin est unique, de par le terroir, les cépages utilisés, les terrains, les microclimats et le savoir-faire des vignerons.
La production des vins et spiritueux est un procédé particulièrement long et délicat, ce qui a progressivement associé leur fabrication aux pratiques du monde du luxe. Les terroirs viticoles sont liés au patrimoine français de manière inaliénable.
Les vins et les spiritueux de luxe ont acquis une forte notoriété et ils affichent une forte valeur dans le luxe à la française. Les maisons de luxe françaises n’hésitent pas à investir dans le secteur des vins et spiritueux pour accroître leur rayonnement à l’international. Le groupe français LVMH est aujourd’hui le numéro 1 mondial du marché des vins et spiritueux. LVMH possède 23 maisons dans le domaine des vins et spiritueux de luxe qui sont exportés dans le monde entier. Les vins et spiritueux participent à la croissance de LVMH et représentent, pour l’année 2020, 4.755 M€ de ventes pour le groupe n°1 mondial du luxe.

Les vins et spiritueux

LES VINS

Les vins

LES SPIRITUEUX

Les spiritueux, un art luxueux

Le raisin est un des fruits les plus cultivés au monde

La vigne est une plante grimpante avec des racines qui peuvent descendre jusqu’à 7 mètres de profondeur. Des rameaux qui se garnissent de feuilles poussent sur le cep, le tronc et les branches du pied de vigne. Les rameaux portent le fruit de la vigne : le raisin. Il existe des milliers de variĂ©tĂ© de raisin blanc ou de raisin noir. On parle de cĂ©page pour chaque variĂ©tĂ© : pinot noir, merlot, grenache noir, syrah, cabernet sauvignon, carignan, gamay, trousseau, poulsard, tibouren, ugni blanc, chardonnay, sauvignon blanc, savagnin, …
On utilise une cinquantaine de cĂ©pages diffĂ©rents sur l’ensemble du vignoble français. Les cĂ©pages sont tous d’origine europĂ©enne mais les ceps, les pieds de vignes, sont d’origine amĂ©ricain, Ă  cause du phylloxera. Un puceron amĂ©ricain qui a envahi l’Europe Ă  la fin du XIXe siècle et qui a dĂ©truit les Âľ des vignes en s’attaquant aux racines. Les vignerons ont donc plantĂ© des ceps amĂ©ricains immunisĂ©s contre le phylloxera et ils leur ont greffĂ© des cĂ©pages europĂ©ens.
En hiver, la vigne est taillĂ©e afin de sĂ©lectionner quelques bourgeons pour avoir de belles grappes de raisin. Le sol est Ă©galement travaillĂ© et aĂ©rĂ©. Au printemps, les bourgeons Ă©closent et laissent apparaĂ®tre les premières feuilles et les grappes de fleurs, c’est le moment pour effectuer la taille du printemps. La floraison arrive en juin et ne dure que 10 jours. Les grains de raisin arrivent Ă  leur taille maximale au mois d’aoĂ»t et commencent Ă  changer de couleur pour atteindre leur teinte dĂ©finitive au bout d’un mois. En fonction des annĂ©es, du temps et des rĂ©gions ont lieu les vendanges entre la fin du mois d’aoĂ»t et la mi-octobre. L’essentiel est de cueillir le raisin lorsqu’il est Ă  parfaite maturitĂ©, c’est-Ă -dire lorsqu’ il y a un parfait Ă©quilibre entre l’aciditĂ© et le sucre.

grapes-raisin-vert

Depuis des millénaires

La vigne est l’une des plantes les plus anciennes de la Terre. Vers 7 000 av. J.C. on retrouve les premières traces de vigne cultivée dans le pourtour méditerranéen et principalement dans le Caucase. La vigne est domestiquée pour la cultiver et en faire du vin, c’est-à-dire adapter la vigne aux besoins humains par sélection. 99 % des cépages utilisés aujourd’hui sont originaires de cette région.
Des scènes de pressurage et de vendange sont retrouvées au IIIe millénaire avant notre ère sur des bas-reliefs. À l’époque, le vin est réservé aux pharaons qui possèdent leurs propres vignes. Ils utilisent le vin pour les cultes, les rites et leurs tables. Les Égyptiens ont appris aux Grecs à cultiver la vigne qui à leur tour l’ont enseigné aux romains, qui ont transmis leur savoir aux gaulois. La vigne devient un élément essentiel de l’agriculture grecque. Les Grecs accordent une telle importance au vin qu’ils lui donneront un dieu : Dionysos.
Entre 1 500 et 500 av. J.C., les Grecs implantent des vignes dans tout le bassin méditerranéen au cours de leurs nombreux voyages. En 600 av. J.C. les Grecs ont implanté le premier vignoble dans l’Hexagone à Massalia, qui est aujourd’hui Marseille. Le sud de l’Italie devient un immense vignoble, puis la viticulture s’étend vers le nord. Le vin est désormais la boisson quotidienne des Romains. Mais le vin est le plus souvent coupé avec de l’eau et agrémenté d’herbes et d’aromates ou chauffé. Les Romains vont propager le culte de Bacchus de l’Afrique aux îles Britanniques. Plus tard, un commerce florissant voit le jour grâce au fût de chêne, qui permet de transporter le vin plus facilement. Au Moyen-Âge, après la chute de l’Empire romain, l’engouement pour le vin ne s’arrête pas, d’autant plus qu’il est plus sain à boire que l’eau, qui est souvent polluée. L’Église prend la relève par la création d’importants domaines viticoles rattachés aux abbayes et les moines développent des vignobles de qualité. Le vin que nous consommons aujourd’hui est naît au Moyen-Âge. De nombreux personnages historiques participent à l’extension de la vigne en France. À Avignon, les papes français développent le vignoble de Châteauneuf-du-Pape. Charlemagne a, quant à lui, des vignes en Bourgogne. Un grand cru porte toujours son nom : le Corton-Charlemagne. La plupart des appellations prestigieuses telles que Pommard, Châteauneuf-du-Pape ou Beaune sont à l’origine du vin de messe. Au Xe siècle, le vignoble de Bordeaux se développe grâce à la cour anglaise qui en raffole. À partir du XVIIe siècle, des bouteilles en verre et des bouchons en liège commencent à être utilisés et le tire-bouchon est inventé.
Le premier vin embouteillé est le Château Haut-Brion. Il est fait à partir d’une sélection des raisins et surtout, il est mis en bouteille à la propriété. Il est à l’origine des Grands Vins de Bordeaux. À partir du XIXe siècle, le vignoble européen est décimé par le phylloxéra. Toutes les vignes sont arrachées et remplacées par des plants américains plus résistants à l’insecte. Les travaux de Louis Pasteur ont permis de mieux maîtriser les problèmes liés à la fermentation et sont à la base de l’œnologie moderne. Aujourd’hui, les progrès de la technologie et de la recherche permettent de consommer des vins de grande qualité. La viticulture est présente sur la quasi-totalité de la terre, la vigne couvre presque 8 millions d’hectares sur notre planète.

wine-cellar
Hennessy-xo-2018

Les procédés de fabrication et les pratiques des vins et spiritueux de luxe

Le marché des vins et spiritueux de luxe

Les consommateurs des vins et spiritueux de luxe

logo-millesime-luxe-fond-transparent
Saumur, Pays de la Loire, France